14- Sur la création de laDirection de l'Education

 

Bobigny le 12 août 2009

 

 

Monsieur Claude BARTOLONE

Président du Conseil Général de la Seine Saint-Denis

 

 

 

 

 

Monsieur le Président,

 

 

 

La création de la Direction de l’éducation à été présentée au CTP dans le cadre d’un échange riche et respectueux des compétences et responsabilités respectives.

 

Désormais elle est en cours de mise en place mais les conditions sont inadmissibles, elles ne respectent pas les engagements pris par l’employeur et ses représentants lors du CTP précité :

 

-          Dans le service des politiques et ressources techniques, un chef de bureau fait l’objet d’un recrutement externe (n’y a-t-il pas les compétences en interne ?). De plus, il est annoncé (par écrit) qu’il sera dans 2 ans le futur chef de service ! sans nouvelle possibilité pour d’autres candidats.

 

-          Le poste de chef de service des relations avec les collèges n’est pas pourvu malgré des candidatures internes qui correspondent à la fiche de poste ; de plus les bureaux unités territoriales sont constitués en rejetant la candidature d’un collègue (titulaire, ingénieur, qui occupe le poste identique dans l’actuelle DBD). Parallèlement sur un autre poste de catégorie A, c’est un non-titulaire de catégorie B qui est affecté.

 

-          Des postes de la DLM qui sont sur des compétences de la D.E font l’objet à la DLM de mutations arbitraires : Transfert en catimini pendant les vacances d’été du pointage et des congés « chronos » de la DLM à la DE sans en être avertis et sans proposition de profil de poste, ainsi que la secrétaire mutée d’office au SAFG de la DLM qui par écrit avait refusé le poste.

A ce titre les arguments présentés par la DE sont faux et inadmissibles.[A1] 

 

-          Les opérations en cours sur les collèges, traitées par la DBD, ne font l’objet d’aucun plan de transition pour être transférées à la DE ; les personnels sont utiles aujourd’hui, mais ils seront jetés demain !


 

 

-          En attendant le transfert à la DE, la DLM (dont la compétence est reconnue en matière de télécom-collèges) a été chargée d’instruire le projet de consultation des entreprises, ainsi la commission permanente le 4 juin 2009 a pris la décision de lancer une consultation. Il semble que l’administration ait jugé la décision des élus de la commission permanente comme n’étant pas la bonne, elle demande à la DSI d’intervenir en matière de télécom-collèges en s’appuyant sur un marché public (qui ne prévoit pas les sites collèges dans les pièces contractuelles). Monsieur le président, dans le bilan d’activité, comment pourrez vous justifier qu’une décision de commission permanente n’est pas mise en œuvre ?

 

-          Le déménagement de la DE vers les nouveaux locaux à l’immeuble « Européen II » fait l’objet d ‘une pétition très largement reprise par le personnel, le syndicat SUD avait déjà interpellé sur ces conditions matérielles inacceptables : pas de concertation, pas d’évaluation de l’expression des besoins des collègues ( quid du stationnement, des revêtements de sols inadaptés, qui décide des implantations par pallier, par bureau, qui prend en compte les besoins en mobiliers… ?)

 

 

 

Je vous demande une rencontre en urgence sur toutes ces questions et particulièrement sur les affectations et recrutements pour lesquels nous avions la promesse que personne ne serait sur la touche, que chacun retrouve son poste dès lors que celui-ci est inchangé mais simplement transféré de la DBD, ou de la DLM : un pointage poste par poste doit être produit en toute transparence, cette rencontre doit être l’occasion d’examiner si les promesses non tenues seront rattrapées.

 

Dans l’attente d’une réponse positive, veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

 

 

 

 

 

Le secrétaire général

 

 

 

Michel BORG

 


 [A1] (Transfert en catimini pendant les vacances d’été du pointage et des congés « chronos » de la DLM à la DE sans en être avertis et sans proposition de profil de poste, ainsi que la secrétaire mutée d’office au SAFG de la DLM qui par écrit avait refusé le poste)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :